Bien choisir un luminaire

Ce guide a pour vocation de passer en revue les luminaires destinés à l’éclairage architectural, qu’il soit intérieur ou extérieur. Lorsqu’un individu se trouve dans un environnement comprenant des bâtiments et autres constructions, l’éclairage doit lui permettre de voir clairement, sans être gêné. La conception de l’éclairage architectural contribue à améliorer son confort visuel et son expérience lorsqu’il évolue dans un espace.

Bien que l’éclairage architectural puisse inclure l’utilisation et la manipulation de la lumière du jour, ce guide ne se focalisera que sur la lumière artificielle. Pour vous aider à choisir une lampe sur pied, une lampe de table ou encore une lampe baladeuse, consultez notre guide « Bien choisir une lampe« .

Voir nos luminaires

  • Comment choisir les bons luminaires pour votre projet ?

    La conception de l’éclairage peut avoir un impact important sur le confort des utilisateurs, l’esthétique, la consommation d’énergie et même la perception des couleurs et des objets. Lorsque vous choisissez des luminaires pour votre projet, il est important de tenir compte des critères clés suivants :

    • Type de pose
    • Forme, matériau et finition
    • Espace d’installation et réglementation en vigueur
    • Caractéristiques techniques
    • Nouvelles tendances
  • Quels sont les types de poses disponibles ?

    Luminaire suspendu ZUMTOBEL

    Luminaire suspendu ZUMTOBEL

    Il existe de nombreux types de luminaires, et le choix dépendra en grande partie de l’espace dont vous disposez et de l’application.

    Les luminaires suspendus sont parfaits pour les hauts plafonds et l’éclairage général. Les modèles suspendus de grande taille à vocation décorative peuvent également constituer d’excellents points de convergence pour les zones de réception des bâtiments.

    Les plafonniers sont normalement utilisés pour l’éclairage général et sont plus appropriés aux plafonds bas.

    Les appliques murales existent dans une variété de formes et de styles, on les utilise pour de nombreuses applications. On peut s’en servir pour l’éclairage général, l’éclairage des zones de passage, l’éclairage d’accentuation ou encore l’éclairage d’appoint, par exemple pour lire dans un salon ou une chambre à coucher.

    Luminaires encastrables au plafond MARTINELLI LUCE

    Luminaires encastrables au plafond MARTINELLI LUCE

    Les luminaires encastrés sont parfaits pour fournir un éclairage uniforme et subtil, mais leur inconvénient est qu’il est indispensable de prévoir les découpes et l’arrivée des câbles dès la phase de conception du projet.

    Les luminaires encastrables au plafond sont beaucoup plus subtils que les luminaires montés en surface ou suspendus, ils sont donc parfaits pour les espaces minimalistes. Les luminaires conçus pour s’intégrer dans des ossatures de faux-plafonds sont plus économiques mais moins esthétiques que les modèles sur mesure.

    Les luminaires encastrables au sol mettent admirablement en valeur les surfaces verticales telles que les colonnes, les murs et les arbres. Il est important de tenir compte de la résistance aux chocs et à l’eau qu’ils doivent avoir s’ils sont utilisés dans des zones à fort trafic ou en extérieur.

    Les luminaires encastrables au mur conviennent parfaitement à l’éclairage d’accentuation ou encore à l’éclairage des allées, des escaliers et des couloirs.

    Éclairage sur rail DELTA LIGHT

    Éclairage sur rail DELTA LIGHT

    Les downlights sont de petits spots à placer au plafond, leur faisceau lumineux va du plafond vers le sol. Ils sont normalement encastrés dans le plafond mais il existe également des modèles montés en surface. L’utilisation de plusieurs downlights permet de répartir uniformément la lumière lorsqu’il s’agit de mettre en oeuvre un éclairage général. Les downlights peuvent également être utilisés pour un éclairage d’accentuation.

    Les spots, très semblables aux downlights, ont la particularité de pouvoir être installés au plafond mais aussi au sol, aux murs, etc. Ils peuvent être orientables et utilisés pour un éclairage d’accentuation ou fixes et apporter un éclairage général. On en trouve principalement dans les musées et les magasins pour éclairer les vitrines et mettre en valeur des objets.

    Les éclairages sur rail sont particulièrement utilisés dans les magasins, les musées et les expositions, car ils sont faciles à poser et chaque source lumineuse placée sur le rail peut être remplacée, orientée ou déplacée le long du rail. Cette solution est idéale pour les environnements où l’éclairage doit être reconfiguré régulièrement afin de mettre en valeur différents objets ou zones.

    Les barrettes d’éclairage à LED peuvent être utilisées pour de l’éclairage rasant, du rétro-éclairage ou la mise en valeur d’éléments architecturaux, de meubles ou d’éléments décoratifs.

  • Quelles formes, matériaux et couleurs choisir pour un luminaire ?

    Luminaire suspendu rond NEMO

    Luminaire suspendu rond NEMO

    Les luminaires des grands bâtiments sont souvent installés en plusieurs endroits, régulièrement espacés afin d’assurer une répartition uniforme de la lumière et de mettre en valeur l’architecture existante sans trop attirer l’attention.

    De nombreux luminaires sont disponibles dans une gamme plus large de couleurs ainsi que dans des formes et des matériaux non conventionnels afin de rendre un lieu plus singulier, ou, à l’inverse, de se fondre dans le décor. En général, les luminaires standards sont composés :

    • d’un corps (généralement en métal ou en plastique) ;
    • de fils, d’un boîtier de connexion (et un transformateur si nécessaire), d’une douille et d’une ampoule ou une source lumineuse ;
    • d’un diffuseur (généralement en plastique, en verre ou une grille en nid d’abeille) pour diriger / distribuer la lumière ;
    • d’un réflecteur pour optimiser la luminosité et la répartition de l’éclairement.

    Le design, la forme et le matériau de ces éléments peuvent avoir un impact sur la répartition de l’éclairement, ainsi que sur le poids et la durabilité du luminaire.

  • Que faut-il savoir sur la réglementation en matière d'éclairage ?

    L’utilisation du bâtiment aura un impact important sur l’intensité et l’uniformité de l’éclairage requis pour chaque espace. Vérifiez les réglementations locales pour vous assurer que les surfaces et les espaces soient correctement éclairés.

    Par exemple, la directive européenne EN 12464 établit des recommandations pour garantir que l’éclairage des espaces de travail soit approprié selon quatre critères clés : l’éclairement (lux) , l’éblouissement (UGR), l’uniformité d’éclairement (U0) et l’indice de rendu des couleurs (IRC). Ces quatre éléments permettent d’éviter les gênes visuelles dues à la luminosité, au contraste ou à la difficulté de percevoir correctement les couleurs dans un espace. Une bonne gestion de ces éléments peut avoir un impact important sur la santé, le bien-être et la productivité des occupants d’un espace de travail.

    • L’éclairement, mesuré en lux (lumens / m²) indique la quantité de lumière qui illumine la surface des objets tels qu’un bureau, un mur ou un plafond. L’éclairement recommandé pour les espaces de travail est de 500 lux et de 300 lux pour les couloirs.
    • L’Unified Glare Rating (UGR), aussi appelé éblouissement, indique le niveau de gêne visuelle causée par un appareil d’éclairage direct, sur une échelle de 10 à 30, 10 étant la gêne la plus faible. Pour un bureau classique, il est recommandé d’avoir un UGR inférieur ou égal à 19.
    • L’uniformité d’éclairement est le rapport entre l’éclairement minimal et l’éclairement moyen dans une installation. Idéalement, cette valeur devrait être d’environ 0,6 ou plus pour éviter un contraste trop important.
    • L’indice de rendu des couleurs (IRC) est une échelle qui mesure la perception des couleurs par rapport à la lumière du jour. La valeur 100 est la meilleure et la plus proche de la lumière naturelle. Plus la valeur diminue et moins bonne est la perception des couleurs. Les espaces de travail doivent avoir un IRC d’au moins 80, et les couloirs d’au moins 40.

    Dans les espaces de travail, pensez à :

    • L’éclairement (lux)
    • L’éblouissement (UGR)
    • L’uniformité d’éclairement
    • L’indice de Rendu des Couleurs (IRC)
  • Que faut-il savoir sur les luminaires pour applications spécifiques ?

    Plafonnier de secours SEC

    Plafonnier de secours SEC

    Certains appareils d’éclairage présentent des caractéristiques techniques pour une application spécifique, comme les éclairages de secours, les éclairages industriels et les éclairages à usage médical.

    • L’éclairage de secours est nécessaire dans de nombreux bâtiments publics comprenant plusieurs étages. L’éclairage de sécurité permet de guider les utilisateurs à l’extérieur d’un bâtiment en cas de panne de courant ou d’incendie. Les éclairages de secours sont souvent classés au feu et évalués en heures d’autonomie (nombre d’heures de fonctionnement en cas de panne de courant).
    • Les luminaires industriels sont utilisés dans des environnements exposés à la poussière, à des températures extrêmes, à un trafic intense, au vandalisme ou à d’autres risques nécessitant souvent un niveau de protection élevé.
    • De même, les luminaires pour salles blanches, et plus généralement à usage médical, doivent présenter des niveaux de protection élevés contre les contaminants et sont souvent conçus pour un nettoyage rapide et facile.
  • Quelles caractérisques techniques choisir pour un luminaire ?

    Pour certaines applications, les luminaires auront besoin d’un niveau de protection spécifique :

    • L’indice de protection IP indique dans quelle mesure un appareil est étanche à la poussière (premier chiffre) et à l’eau (deuxième chiffre). Plus le chiffre est grand, plus la protection est élevée.
    • L’indice IK indique dans quelle mesure le luminaire est résistant aux chocs.
    • Les luminaires homologués ATEX et IECEX sont utilisés dans les environnements dangereux sujets aux explosions.

    Des logiciels de modélisation de l’éclairage et des bâtiments peuvent être utilisés conjointement pour calculer le nombre de luminaires nécessaires pour obtenir un éclairage correct dans un espace, tout en vous donnant une idée de l’aspect final de l’installation. Il est également important de tenir compte des caractéristiques suivantes :

    • La température de couleur corrélée (CCT), mesurée en Kelvin (K), classe la couleur de la lumière produite par une source lumineuse. Les températures de couleur vont de 2700 K, ce qui correspond à un éclairage chaud, plutôt jaune (celui d’une ampoule à incandescence) à des températures plus froides, autour de 5500 K, qui sont plus bleues et plus proches de la lumière du jour.
    • L’indice de rendu des couleurs (IRC) mesure la précision avec laquelle le luminaire fait apparaître les couleurs dans un espace par rapport à la lumière du jour, sur une échelle de 0 à 100.
    • Les lumens mesurent le rendement lumineux d’un appareil.
    • La répartition de l’éclairement d’un appareil peut varier en fonction de caractéristiques telles que la forme et l’angle de la source lumineuse, l’ouverture et le diffuseur. La répartition de l’éclairement est souvent représentée graphiquement par une courbe photométrique.

    Caractéristiques techniques :

    • IP
    • IK
    • ATEX / IECEX
    • Température de couleur corrélée (CCT) en Kelvin (K)
    • Indice de Rendu des Couleurs (IRC)
    • Lumens (lm)
    • Répartition de l’éclairement
  • Quelles sont les tendances et les technologies à surveiller ?

    Luminaire acoustique NIMBUS

    Luminaire acoustique NIMBUS

    Les fabricants de luminaires proposent des solutions pour améliorer l’efficacité énergétique ainsi que la santé et le bien-être au travail. Par exemple, l’intégration de rayonnements UV-C dans les luminaires permet de désinfecter les locaux pour lutter contre la Covid-19 au sein des bâtiments publics. Les luminaires acoustiques intègrent des matériaux absorbant les sons pour offrir un environnement de travail plus silencieux. D’autres solutions comprennent notamment des luminaires avec détecteur infrarouge et des luminaires connectés à des logiciels de gestion d’éclairage pour un meilleur contrôle de la lumière et une gestion de l’énergie optimisée.

Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.