Bien choisir sa robinetterie de douche

Si vous travaillez sur un projet qui comprend une douche intérieure ou extérieure, choisir la bonne robinetterie est un élément crucial. La robinetterie contrôle la pression de l’eau, or le débit joue un rôle primordial lors de la douche. Il en va de même pour le contrôle de la température. Sachez que les pommeaux de douche sont soumis à des normes : à une pression donnée, ils ne doivent pas utiliser une quantité d’eau par minute trop importante pour que les douches soient écoresponsables.

Parmi les éléments de robinetterie on trouve le pommeau de douche, aussi appelé pomme de douche, les flexibles d’alimentation d’eau chaude et d’eau froide et leurs mitigeurs respectifs, la valve, la cartouche, le mousseur, etc. On peut aussi trouver des colonnes de douche. Dans ce guide, nous nous concentrerons sur les mitigeurs, les pommeaux de douche et les colonnes de douche pour l’intérieur et l’extérieur. Ces produits peuvent être utilisés chez les particuliers et dans les lieux publics. Lisez notre guide pour vous aider dans votre recherche.

Voir notre robinetterie de douche

  • Comment choisir la bonne robinetterie de douche ?

    Plusieurs éléments sont à prendre en compte lorsque vous souhaitez acheter de la robinetterie de douche. L’endroit où vous prévoyez d’installer la douche est un élément fondamental : s’agit-il d’une douche d’intérieur ou d’extérieur ?

    Avant de faire votre choix, renseignez-vous sur les pommeaux, aussi appelés pommes de douche, les colonnes, les types de poses et les matériaux.
    Assurez-vous que les caractéristiques qui vous intéressent le plus se marient harmonieusement avec la douche. Continuez à lire notre guide pour obtenir plus d’informations.

    • Choisir un mitigeur
    • Poser un robinet
    • Choisir un pommeau de douche
    • Poser un pommeau de douche
    • Choisir une colonne de douche
    • Choisir le matériau
    • Tendances
  • Quels sont les différents types de robinets ?

    Il existe trois principaux types de robinets de douche : les mélangeurs, les mitigeurs mécaniques et les mitigeurs thermostatiques.
    Contrairement au robinet de la baignoire, le robinet de douche n’a pas de bec, mais il possède un raccord sur lequel le tuyau de douche est vissé ou clipsé.
    Des vannes contrôlent le débit de l’eau.

    • Le mélangeur de douche possède deux poignées, l’une pour l’écoulement de l’eau froide, l’autre pour l’eau chaude. Cette technologie est la moins économique car elle nécessite plus de temps pour obtenir la température désirée.

      Mélangeur de la marque GUGLIELMI

      Mélangeur de la marque GUGLIELMI

    • Le mitigeur mécanique est muni d’un seul levier, ou poignée, qui sert à contrôler la température de l’eau sur un axe et le débit sur un autre axe. Il permet de régler facilement la température et le débit d’une seule main. En revanche, le mitigeur mécanique prend un certain temps avant de délivrer la température souhaitée par l’utilisateur.

      Mitigeur mécanique de la marque Remer Rubinetterie

      Mitigeur mécanique de la marque Remer Rubinetterie

    • Le mitigeur thermostatique est équipé de deux commandes : l’une régule le débit d’eau, l’autre la température. La température souhaitée peut être réglée puis conservée. Elle ne peut généralement pas excéder un certain degré afin de limiter les risques de brûlures, ce qui est particulièrement important pour doucher les enfants en toute sécurité. Le mitigeur thermostatique dispose également d’un système anti-brûlure qui coupe l’eau chaude si l’eau froide s’arrête accidentellement, par exemple en cas de rupture d’un tuyau.

    Notez que le réglage d’un mitigeur thermostatique ne nécessite que 2 litres d’eau contre 8 litres pour un mitigeur mécanique.
    Certains modèles de mitigeurs thermostatiques sont équipés d’un limiteur de débit : ils ne fournissent que le débit strictement nécessaire à la douche, ce qui permet de faire des économies d’eau.

    Mitigeur thermostatique de la marque DANIEL RUBINETTERIE

    Mitigeur thermostatique de la marque DANIEL RUBINETTERIE

  • Comment poser un mélangeur ou un mitigeur ?

    Il existe plusieurs façons de poser un robinet de douche. En général, les mélangeurs et les mitigeurs sont soit encastrés, soit fixés au mur de la douche.
    On trouve également des robinets à poser, des robinets au sol et sur plan.
    Le type de pose dépend en grande partie de la configuration de la douche.

  • Quel pommeau de douche choisir ?

    Bien qu’il existe de nombreux types de pommeaux de douche, votre choix dépendra en grande partie de votre préférence en matière de style. Ils peuvent être ronds, carrés, ovales ou rectangulaires. Parmi les options disponibles, on trouve la chromothérapie, l’éclairage et les enceintes intégrés, le thermostatique, le pommeau fixe antivandalisme, etc. Voici quelques-unes des principales options de pommeaux de douche disponibles actuellement sur le marché :

    • Douchette à main
    • Pommeaux de douche multiples
    • Mode pluie
    • Mode brumisateur
    • Mode cascade
    • Pommeau fixe
    • Jets d’eau (jet simple, jet de pluie, jet moussant, jet de massage et autres)
  • Comment poser mon pommeau de douche ?

    Vous pouvez installer plusieurs pommeaux dans votre douche pour renforcer la sensation de bien-être. Il est notamment possible, par exemple, de poser une douche de tête au plafond et plusieurs pommeaux muraux pour un confort optimal. Votre pommeau de douche peut être monté de façon apparente ou être encastré. Il peut également se présenter sous la forme d’une douchette à main.

    • Montage apparent : les pommeaux de douche muraux et de plafond entrent dans la catégorie des montages apparents.
    • Encastré : les pommeaux encastrés sont généralement intégrés au plafond.
    • Douchette à main : cette pomme de douche est reliée à un tuyau flexible et dispose d’un support mural.
  • Que dois-je savoir sur les colonnes de douche ?

    Au lieu de choisir un mitigeur, il est également possible d’installer une colonne de douche. Les colonnes se présentent soit sous la forme d’une barre basique, soit d’un panneau. Dans le cas d’un panneau, la barre est simplement dissimulée pour des raisons esthétiques. La colonne peut contenir des vaporisateurs pour le corps, des jets de massage, une pomme de douche et une douchette à main. Agréable dans les douches installées en intérieur, la colonne s’avère être également une excellente option pour l’extérieur.

    La colonne d’hydromassage intègre des buses de massage à tous les niveaux du panneau. C’est une solution plus coûteuse mais qui apporte un excellent confort pendant la douche.

    La colonne de douche se décline en quatre types : standard, thermostatique, électronique, à fermeture automatique temporisée. Les options supplémentaires comprennent une douchette à main, une douchette pour les pieds, un éclairage intégré et des LED.

    • Standard : il s’agit soit du mélangeur, soit du mitigeur mécanique de la colonne. (Voir plus haut le paragraphe sur les mitigeurs).
    • Thermostatique : se réfère au mitigeur thermostatique de la colonne.
    • Électronique : la régulation électronique par thermostat permet un contrôle précis et personnalisé de la température et de la pression de l’eau. La cellule de détection automatique délivre la bonne quantité d’eau et évite ainsi tout gaspillage inutile.
    • Fermeture automatique temporisée : le débit d’eau est libéré d’une simple pression sur un bouton et s’arrête automatiquement à un moment spécifique. On trouve souvent ce type de colonne dans les vestiaires. C’est une excellente option pour économiser l’eau.
  • Quel matériau choisir pour ma robinetterie de douche ?

    La plupart des robinets de douche sont fabriqués en métal mais on en trouve également en céramique, en verre, en plastique, en composite et même en béton. Les trois principaux métaux utilisés sont le laiton, l’acier et le zinc.


    Voici les avantages et les inconvénients de chacun, à prendre en compte avant de faire votre choix.

    • Le laiton est un matériau solide qui permet aux robinets de durer de nombreuses années. Il résiste à la corrosion par l’eau douce et à la calcification par l’eau dure.
      • AVANTAGE : durable
      • AVANTAGE : peu susceptible de fuir ou de se corroder
      • INCONVÉNIENT : relativement cher
    • L’acier inoxydable est similaire au laiton, sauf qu’un bon robinet en acier inoxydable coûte plus cher qu’un robinet en laiton.
      • AVANTAGE : durable (s’il s’agit d’un robinet haut de gamme)
      • AVANTAGE : peu susceptible de fuir ou de se corroder (s’il s’agit d’un robinet haut de gamme)
      • INCONVÉNIENT : un robinet de qualité coûte plus cher qu’un robinet en laiton
    • Le zinc et les alliages de zinc ne sont pas chers, mais ils ne sont pas non plus très durables.
      • AVANTAGE : peu coûteux
      • INCONVÉNIENT : courte durée de vie
  • Tendances

    L’éclairage intégré fait partie des plus fortes tendances dans l’univers de la salle de bains. C’est donc une option à laquelle vous pouvez penser pour votre robinetterie.

    Voici d’autres caractéristiques qui peuvent s’avérer utiles : les douchettes extensibles, les mitigeurs avec inverseur, les valves d’arrêt, les options d’économie d’eau et d’énergie, les becs longs, les becs pivotants, les mitigeurs pour personnes handicapées, les poignées longues et les clapets anti-retour.

Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *